Google Home Mini

1 commentaire

Comme vous le savez certainement, cette catégorie regroupe les tests concernant des composants, produits qui ne sont pas en lien directement avec l’overclocking.
Overclocking et plus, le plus aujourd’hui est le Google Home Mini.

L’assistant Google Home Mini

En dehors de l’informatique et plus particulièrement de l’overclocking, je m’intéresse aussi aux objets connectés et plus particulièrement à ceux qui facilite la vie du quotidien. J’ai eu la chance de mettre la main sur un Google Home Mini, petit frère du Google Home et lancé le fin octobre par Google.
Il s’agit d’un assistant contrôlable par la voix et dont le but est de vous “assister” au long de votre journée. Si vous êtes un Geek, vous n’avez certainement pas pu passer à côté de ce lancement et surtout de celui de son grand frère : la version Home lancée au mois d’aout.

La différence majeure par rapport à son grand frère est ses dimensions réduites puisqu’il s’agit d’un “petit galet” de 98 mm de diamètre pour une hauteur de 42 mm. L’intérieur se compose de deux micros omnidirectionnels et un haut-parleur de 40 mm dont le rendu en terme de son est plus que correcte.


Pour le reste, vous pourrez augmenter et diminuer le son en tapant sur les côtés du Google Home Mini, gauche pour diminuer et droite pour augmenter. Le volume est représenté par quatre points lumineux.
La seule touche physique se trouve sur le côté et permet de désactiver le micro de l’assistant Home Mini. Je ne reviendrai pas sur l’aspect “vie privée” qui a déjà été débattu à de nombreuses reprises. Effectivement, optez pour ce genre de produits engendre un risque lié à la vie privée au même sens qu’une caméra intérieure qui se ferait hacker. Il est de bon ton de rester vigilent lors de leur utilisation.

Esthétiquement, je trouve le Google Home Mini parfaitement réussi. Il s’insère très facilement à votre intérieure de manière très discrète en n’oubliant pas qu’il est disponible dans trois coloris différents : galet, charbon et corail. Petit bémol peut-être, il doit toujours être connecté à une prise d’alimentation, pas question de le déplacer au gré de vos envies.
Par contre, vous pouvez bien entendu placer plusieurs Home Mini à l’intérieur de votre habitation et dans des pièces différentes.

Un assistant : “oui, mais pas que…”.

L’installation se fait très simplement : après avoir installé l’application Home sur votre smartphone Android, une recherche vous permet de détecter votre Google Home Mini. En moins de deux minutes, votre assistant est prêt à fonctionner.
Alors oui, ce Google Home Mini permet de répondre à de nombreuses questions et pas mal d’articles ont fait la part belle à cet atout ! Mais personnellement, ce qui m’intéresse le plus, c’est sa compatibilité avec les objets connectés déjà présents à l’intérieur de votre habitation.

Google annonce déjà une compatibilité avec quelques partenaires : Nest, Philips HUE, Wemo, Lifx, Wiz, Netatmo et Tado.
Et là, çà tombe bien puisque je dispose de plusieurs composants repris dans cette liste.

Commençons par les ampoules Philips HUE. A l’heure actuelle, je dispose de 10 ampoules connectées Philips réparties comme ceci : quatre dans le salon, quatre dans la cuisine et deux dans la salle de jeux. Si vous désirez en savoir plus sur le kit Philips HUE, je vous invite à jeter un œil sur cette article.
Que permet le Google Home Mini ? tout simplement de commander vos ampoules au son de votre voix. Vous pouvez les allumer : “OK Google, allume les lumières de la cuisine”, les éteindre, diminuer l’intensité, choisir la couleur des lumières, …
Personnellement, la compatibilité est parfaite et c’est assez agréable de pouvoir allumer/éteindre les lumières à distance sans devoir passer par interrupteur ou via l’application HUE sur votre smartphone.

Du côté de chez Nest, je dispose de deux détecteurs de fumée Nest Protect ainsi que d’un thermostat de 3e Génération. A l’heure actuelle, les détecteurs Protect ne sont pas (encore) pris en charge et si c’était le cas, il serait intéressant de pouvoir lancer un test de vérification via la Google Home Mini sans devoir presser sur la commande du Nest Protect. Envie d’en savoir plus sur le Nest Protect ? alors allez jeter un œil ici.
Que permet le Google Home Mini ? de contrôler le thermostat Nest, qui lui est bien pris en charge par le Home Mini. En interrogeant le Google Home Mini, il est possible de connaitre la température de la pièce, la température souhaitée ainsi qu’augmenter ou diminuer cette dernière.
Une fois de plus, il est possible de faire la même chose directement via le thermostat ou via l’application Nest de votre smartphone, mais soyons honnête, c’est beaucoup plus rapide via le Google Home Mini !

Et chez Netatmo ? Le seul produit dont je dispose est la station météo de la marque.
Malheureusement, il n’existe pas encore d’interaction entre le Google Home Mini et cette dernière. Si je demande la température extérieure, Google se base sur ma géolocalisation pour me donner les informations concernant la météo mais ne questionne pas les sondes extérieures du module Netatmo. Espérons que ce soit envisageable dans les mois à venir.

En vidéo, c’est beaucoup plus facile à comprendre

Voici une petite vidéo afin de présenter les quelques fonctions citées ci-dessus.

Que pensez du Google Home Mini

Je dirais pour commencer : “mais que reste-t-il au Google Home, qui est proposé actuellement au tarif de 150 € et disposant des mêmes caractéristiques que cette version Mini hormis en terme de qualité du son ?” J’espère pouvoir bientôt tester le grand frère afin de me faire une opinion.
Pour moi, l’atout principal de ce Google Home Mini est bien l’interaction avec les objets connectés de votre maison.
Il y a bien sur d’autres atouts comme la connexion avec Spotify pour peu que vous disposiez d’un compte premium, la possibilité de demander à Google Home Mini de retenir des choses ainsi qu’ajouter des éléments à votre liste de courses (ma compagne adore), … et d’autres fonctions que je découvre encore après quelques jours d’utilisation.

Pour un tarif de 59 €, le Google Home Mini répond parfaitement aux attentes et offre une vraie réponse à la gestion des objets connectés.
L’avenir nous dira si d’autres marques viendront s’ajouter aux partenaires de ce Google Home Mini comme par exemple Somfy dont j’installe sous peu une commande via smartphone pour les volets électriques.
Rendez-vous très bientôt pour un bilan après un an d’utilisation de mon thermostat Nest de 3e Génération et aussi les performances de la Gigabyte X299 AORUS Gaming 9 !
N’hésitez pas à réagir à cette article ci-dessous, sur notre forum, via Twitter, sur Instagram ou sur notre page Facebook en devenant un Lover’clex.

 

avec les mots-clefs : , , , ,
Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Un commentaire

  1. davids
    Le 12/11/2017 à 18:44 | Permalien

    content de ta revoir ;)

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Subscribe without commenting